Histoire du FC St-Georges Attalens

 

Parler de l'histoire du FC Attalens sans mentionner celui qui a été son fondateur et premier président serait porter atteinte à l'honneur d'un homme qui a, selon les témoignages, conquis les cœurs des jeunes et moins jeunes, Gustave Sonney. 

Gustave Sonney est né le 18 avril 1890 à St-Martin (Fribourg). Après quelques années d'études il est ordonné prêtre à Fribourg, le 16 juillet 1910, il a alors vingt ans. Il va être successivement vicaire à Châtel-St-Denis puis à Genève. Nous ne savons pas si son séjour dans la ville du bout du lac, qui voit naitre à cette même époque le FC Servette, influencera son avenir sportif. Toujours est-il que dès son retour en terres fribourgeoises en 1920, il est nommé curé à Montagny puis à Attalens. En plus de son ministère ecclésial, Monsieur le curé est très actif dans ''les milieux sportifs'' de l'époque (gymnastique, ski, football). Lors de petites kermesses organisées à Attalens, l'abbé Gustave Sonney réalise un bénéfice. Avec l'argent récolté, il parvient à construire un mini complexe sportif à La Condémine, sur le site actuel du terrain. Le dimanche après-midi, il organise avec les jeunes du village des parties de football. C'est suite à une de ces parties que le 1er juillet 1934 une poignée de paroissiens sont invités à la cure et c'est dans ce bâtiment que naquit le FC Attalens. L'abbé propose alors que St-Georges devienne le patron spirituel du club. 

Selon les premiers statuts, les membres catholiques et pratiquants devaient assister aux offices religieux et communier au moins une fois par mois. Les couleurs du club étaient choisies : bordeaux, blanc, bleu. Peut-être que Gustave Sonney a eu des réminiscences de son séjour genevois, allusion aux couleurs du FC Servette ?
Malheureusement, le 17 juillet 1935, une année après la création du FC St-Georges Attalens, l'abbé Gustave Sonney disparaissait accidentellement à Stans, il avait 45 ans. 
Du 2 au 5 juillet 2009 le FC St-Georges Attalens a fêté son 75e anniversaire, une date qui restera gravée dans la mémoire de ceux qui ont participé à cet événement, avec pour point d'orgue, sur le terrain de la Condémine, le match Sion – Neuchâtel Xamax.

 

''Conquérir la jeunesse et gagner tous les coeurs. Telle est notre devise ''
 

Malgré vents et marées, ces mots ont accompagné notre club pendant plusieurs décennies et ils sont plus que jamais d'actualité.  Souvenons-nous de ceux qui nous ont précédés mais ne restons pas figés, allons de l'avant, fixons-nous des buts atteignables en transmettant à la génération future le même esprit légué par Gustave Sonney... en avant pour 2034.

Galerie